Catégorie : Economie

Comment être un meilleur investisseur

Vous trouverez ci-dessous des précisions sur la façon d’investir (depuis l’établissement des objectifs jusqu’au choix des véhicules de placement, en passant par la sélection du meilleur endroit pour ouvrir un compte). Mais si la route du bricolage ne sonne pas comme si c’était votre tasse de thé, ne vous inquiétez pas.  Beaucoup d’épargnants préfèrent que quelqu’un investisse leur argent pour eux. Et alors que c’était autrefois une proposition coûteuse, de nos jours c’est tout à fait abordable – bon marché, même! Recruter une aide professionnelle grâce à l’avènement des services d’investissement automatisés, les robo-conseillers.

Ces conseillers en ligne utilisent des algorithmes informatiques et des logiciels évolués pour créer et gérer les portefeuilles de placement d’un client, offrant tout, du rééquilibrage automatique à l’optimisation fiscale, en passant par l’accès à de l’aide humaine lorsque vous en avez besoin.

Les gens riches doivent aussi payer des impôts

En 2014, les 1% de riches payé 66.586 euros en moyenne pour le trésor, c’est-à 37,37% de leur revenu. En d’autres termes, chaque tranche de 10 € qu’ils ont livré près de 4 dans l’État. Les chercheurs ont obtenu ces données à partir de la traversée de deux enquêtes, le budget des ménages (HBS) et les Conditions de Vie (ECV), il est prévu que les montants les riches à frauder le Trésor ne figurent pas dans ces deux enquêtes, l’INE compile.

La marge de la fraude, que vous ne pouvez pas quantifier, les données disponibles montrent que la contribution de l’État est progressif avec le revenu, qui est, qui a plus donne. De sorte que les 1% de riches représentaient 37,37% de leur revenu brut à l’État, 10 points de plus que la moyenne nationale, qui se tenait à la 27,48%. Le pourcentage des impôts payés par ce groupe a fortement augmenté en 2014, comme il est de 4,27 points de plus que l’année précédente. En termes absolus, la différence est encore plus grande: les ménages les plus riches payé 66.586 d’euros, tandis que les 20% qui est dans le milieu (le troisième quintile), payé 5.751 d’euros, et les 20% plus pauvres ont représenté 2.096 d’euros.